Récapitulatif de The Handmaid’s Tale : June et Serena préparent leurs prochains mouvements

Partagez l'article

Après avoir confronté Serena (Yvonne Strahovski) avec un avertissement sévère et sauvage la semaine dernière, il semble que June (Elisabeth Moss) soit dans une position légèrement meilleure au début de cet épisode. Elle est au parc en train de jouer avec Nichole, quand une étrangère adoratrice s’approche pour faucher l’enfant. 

Mais la rage frémissante de June refait vite surface lorsque la femme s’avère être une supportrice de Serena. « Tu as tellement de chance que tu es à Gilead », s’exclame-t-elle. Les choses dégénèrent rapidement, des bombes F sont larguées, et avant que vous ne vous en rendiez compte, June a la femme épinglée contre une balançoire. 

Serena passe une meilleure journée. L’agent Tuello (Sam Jaeger) la libère du centre de détention – et de la surveillance du gouvernement américain – et la voit partir au centre d’information de Gilead, toujours en construction. Sa nouvelle « maison loin de chez elle » basée à Toronto comprend des quartiers d’habitation, un grand bureau et un garde du corps / chauffeur menaçant nommé Ezra. 

Tuello se rend ensuite chez June et Luke (O-T Fagbenle) pour annoncer la mauvaise nouvelle de la libération de Serena et les informer de son rôle d’ambassadrice au centre des visiteurs. La diffusion des funérailles de Fred dans le monde entier a apparemment apporté une optique positive à Gilead, et ses commandants sont prêts à partager davantage de ses « valeurs » avec le monde. Inutile de dire que d’autres mots F volent, Tuello est invité à partir et June commence à planifier son prochain mouvement. 

Plus précisément, elle creuse son pistolet enterré du sol avant de se diriger vers la nouvelle résidence de Serena. June vérifie le clip de munitions de l’arme, mais est frustrée quand elle ne peut pas l’armer parce qu’elle est recouverte de saleté. Elle se contente plutôt de lancer un regard de mort sur Serena, qui se trouve à admirer son nouveau point de vue. June avoue plus tard à Luke qu’elle veut tirer une balle dans la tête de l’ancienne Mme Waterford et qu’elle n’a pas confiance en sa capacité à contrôler cette envie particulière. Son mari tente de la calmer, suggérant qu’ils éliminent Serena par les voies appropriées – violations du code du bâtiment, conseil municipal, manifestations, etc. 

Le lendemain matin, Serena se lève tôt pour embrasser ses nouvelles fonctions. Elle appelle le commandant Lawrence (Bradley Whitford) pour se plaindre que lui et les autres dirigeants étouffent son potentiel à répandre la bonne parole de Gilead. Le commandant sournois réagit avec une blague à la poutine, mais accepte également de lui laisser un peu plus de marge de manœuvre. Serena prend également un moment pour répondre à la traque surprise de June en lui envoyant quelque chose par la poste. 

Lorsque la mystérieuse correspondance arrive, June découvre qu’elle est horriblement adressée à « Offred », son ancien surnom de servante assignée. Pire que cela, c’est une fouille douloureuse de faire étalage de la position stratégique nouvellement nommée de Serena au Canada. On peut y lire : « La République de Gilead est heureuse d’annoncer l’ouverture du Centre d’information de Gilead. » Craignant que cela ne représente la première étape pour que Serena transforme Toronto en Gilead, June la perd, brisant une assiette et promettant de « la mettre dans le sol ».

En parlant de la « Divine République », Janine (Madeline Brewer) guérit bien et est prête à retourner au Centre Rouge. Mais elle a aussi fini de se livrer à la bible de tante Lydia (Ann Dowd) en citant BS et en les punitions brutales. Sa nouvelle attitude s’harmonise bien avec la nouvelle perspective de Lydia, suite à sa promesse à Dieu dans le dernier épisode. La femme de ménage se rend chez le commandant Lawrence avec quelques idées nouvelles. Elle veut une réforme sérieuse, suggérant que ses filles résident au centre et n’interagissent avec les commandants que lorsque la « cérémonie » l’exige. Lawrence livre une réponse sur la marque – « Qu’est-ce que tu fumes ? » – avant d’abattre l’idée. Il ordonne également à Lydia de mettre de l’ordre dans le « système des servantes », car Gilead prévoit de donner au monde un meilleur aperçu de la façon dont il fait les choses. Déçue, Lydia se tourne vers un nouveau plan qui pourrait aussi la ramener dans les bonnes grâces de Janine. Elle demande à sa servante préférée d’aider à guider les nouvelles recrues, ainsi que d’aider à résoudre les problèmes tôt et avec plus de compassion.  

De retour au-delà de la frontière, Luke réagit au méchant courrier de Serena en la confrontant en personne. Il se rend à son bureau avec une poignée de violations du code du bâtiment, mais Serena n’est pas impressionnée. Elle l’humilie en demandant à son nouveau lourd de lui donner une tape trop pratique. Mais Luke a un plan. Il profite de la réunion en face à face pour faire appel au côté plus doux de Serena, suggérant que lui et June la laisseront tranquille si elle les aide à récupérer Hannah. Serena double cependant son côté sinistre, en disant « Agnès » n’est pas seulement heureuse, mais qu’elle est élevée par des parents en forme et aimants, « comme le bon seigneur l’avait prévu ». 

Mais c’est sa suggestion passive-agressive que Nick (Max Minghella) a fait plus pour aider Hannah et June que jamais qui amène Luke à canaliser la rage de sa femme : « Reste loin de ma famille ou je vais te tuer moi-même », crie-t-il, avant de jeter les violations du code sur son bureau. 

Alors que la réponse de Luke est tout en écorce réactionnaire, June se prépare à mordre en retour. Elle est garée devant le centre des visiteurs, agrippant son pistolet. Elle sort de son véhicule, glisse la pièce dans sa ceinture et s’approche du bâtiment. Elle rencontre un partisan de Gilead qui se dispute avec un groupe de manifestants, dont Moira (Samira Wiley). L’homme crie : « Il n’y a pas d’Amérique », puis agresse Moira, incitant June à mettre son arme dans son visage terrifié. Elle tire un coup de semonce et lui dit de partir, juste au moment où Luke intercède et l’aide à fuir la scène. 

Serena est également en déplacement, car elle est évacuée vers un « endroit sûr » par Ezra. Pendant le chaos, les deux femmes se rencontrent de manière inattendue. June prend instinctivement son arme, mais repense à ses intentions lorsqu’elle aperçoit le ventre enceinte de sa cible. Après un regard tendu, Serena est escortée dans son véhicule par Ezra. 

Alors que June et Luke prennent la route, ils reçoivent un appel avec de bonnes nouvelles. L’inspecteur en chef des incendies – qui a perdu sa sœur à cause de Gilead – ferme le centre des visiteurs. « Serena est sans-abri », dit Luke avec un sourire. Le couple rentre joyeusement à la maison pour s’engager dans des relations sexuelles festives. Mais alors que les deux s’embrassent passionnément les cicatrices de blessures par balle, Serena s’approche de cet endroit sûr. Ezra traverse une paire de portes en fer – désignées par un grand « W » – avant de s’arrêter dans un domaine étiré. 

Serena est accueillie à la porte par une femme de chambre, qui lui demande d’attendre son hôte. Le mystère s’approfondit, tant pour Serena que pour les téléspectateurs, lorsqu’une jeune femme à bout de souffle se précipite dans les escaliers pour accueillir son invitée : « Mrs. Waterford, praise be, welcome to our home. » Alors qu’un sourire émerveillé s’étend sur son visage, elle se présente : « Je suis Alanis, Mme Ryan Wheeler. » Elle tombe alors à genoux, pose doucement ses paumes sur l’abdomen de Serena et commence à prier. Serena semble légèrement confuse et mal à l’aise, mais réalise lentement que cette supportrice apparemment aisée de Gilead est clairement une fan-girl qui pourrait aider sa cause.

Pendant ce temps, June frappe une allumette, mais elle n’allume pas une fumée post-coïtale. Non, elle est dehors, debout de façon inquiétante au-dessus d’un foyer. Elle laisse tomber l’allumette allumée, puis l’expéditeur du centre d’information Gilead de Serena dans l’incendie. Alors que la carte et son enveloppe offed-address sont consumées par les flammes, June affiche l’un de ses sourires satisfaits / effrayants à la caméra.

Source